Auteur : Maxime Raby

Free Mobile va enfin enrichir son forfait à 2€

Le mal-aimé des forfaits Free Mobile devrait revenir en force prochainement. Un enrichissement de l’offre historique de l’opérateur est dans les cartons. Son prix ne changera pas.

Le talon d’Achille de Free Mobile le sera-t-il encore longtemps ? Après avoir perdu 323 000 abonnés à son forfait à 2€ en 2020, l’opérateur de Xavier Niel n’a pas inversé la tendance lors du premier semestre 2021, bien au contraire avec une perte de 221 000 abonnés. Pour autant, l’ex-trublion ne compte pas se séparer de son offre historique. Déjà annoncé en 2018 par Xavier Niel, l’enrichissement du forfait 2€ est toujours d’actualité, “nous nous y préparons”, a assuré l’opérateur lors de sa convention annuelle. Et d’ajouter que le prix ne changera pas. Reste à savoir ce que nous réserve exactement Free Mobile, resté muet sur la question lors de l’événement. Une augmentation de la data est sans doute à prévoir.

Classés sous les catégories : Non classé

Free lancera la VoLTE fin octobre

Après Orange, SFR et Bouygues, Free va enfin lancer la VOLTE à destination de ses abonnés Free Mobile. Son déploiement national est prêt.

L’arlésienne de l’opérateur ne le sera bientôt plus. Actuellement en test en interne chez Free Mobile, la VoLTE est dans les starting blocks. “ On prévoit un lancement fin octobre”, nous a déclaré Thomas Reynaud, directeur général de Free, ce matin lors de la convention annuelle de l’opérateur.

Annoncée dans un premier temps après le lancement de la 4G en roaming en mai 2019, la VolTE devait ensuite être proposée aux abonnés au lancement de la 5G en décembre dernier. La pandémie et des “réglages supplémentaires ” ont poussé l’opérateur à revoir son calendrier. “C’est une priorité absolue”, ajoute Thomas Reynaud. Cette fois sera la bonne pour les abonné Free Mobile.

La VoLTE, c’est quoi au juste ?

Evitant le basculement entre réseaux 2G ou 3G au cours d’un appel, la VoLTE permet à l’usager de gagner en qualité, rapidité et confort d’utilisation. Cette technologie donne accès à une utilisation simultanée des services voix et data en 4G. De ce fait, il est possible de télécharger des fichiers ou encore consulter ses emails via la 4G tout en appelant. Autre avantage, le temps d’établissement des appels est 3 fois plus rapide (ainsi qu’un taux d’échec nettement diminué). La qualité sonore se voit aussi améliorée grâce au son haute définition.

Classés sous les catégories : Non classé

Free nous livre sa stratégie face aux offres mobiles subventionnées de ses rivaux, des évolutions sont à venir

En lançant son offre de location avec option d’achat sans surcoût, Free compte bien contre-carrer les plans d’Orange, SFR et Bouygues en recrutant plus d’abonnés tout en leur faisant faire des économies.

À l’heure où il réclame plus d’1,5 milliard d’euros à Orange et Bouygues Telecom face à une pratique qu’il juge illégale, Free a lancé ce 6 juillet son offensive pour contrer les offres de subventionnement de mobiles de ses rivaux où l’achat du smartphone est inclus directement dans l’abonnement mobile.

“Avec Free Flex, nous souhaitons vendre un maximum de forfaits et fidéliser, c’est un réel avantage concurrentiel”, assure Xavier Niel dans un entretien accordé à Univers Freebox. Pourtant, cette nouvelle solution d’achat donne le libre choix à l’abonné, de rester ou de résilier son forfait sans engagement à tout moment et ainsi poursuivre l’aventure avec un autre opérateur en continuant de payer son smartphone. Si le risque est bien présent, l’opérateur estime que la fidélisation passera par le sans engagement. “C’est encore une fois un retour à nos valeurs, la Freebox Pop est sans engagement, Free Pro aussi.”

Copiez-nous pour voir !

Dans un premier temps, Free Mobile ne réalisera pas de marge. Il faudra attendre que les abonnés décident d’aller majoritairement au bout des 24 mois ou d’activer l’option d’achat, sans résilier leur forfait. “Dans un sens, nous faisons un effort économique en absorbant le coût de l’étalement”, explique Thomas Reynaud. À la question de savoir si la concurrence va s’aligner, le fondateur de Free a quant à lui sa petite idée : “on espère être copié dans la durée, mais s’ils suivent aujourd’hui, ils perdraient 10 à 15% de leur chiffre d’affaires”.

De son côté, Thomas Reynaud l’assure, “cette offre permet de faire des économies incomparables par rapport à la concurrence. En particulier sur un certain nombre de modèles de smartphones, nous sommes deux fois moins chers que nos rivaux sur une offre similaire dite de subventionnement, notamment sur les modèles les plus populaires. Et même 30% moins cher sur les principales références d’iPhone”. Le directeur général de Free le rappelle, près de 50% des Français achètent “soit à travers une mécanique de subventionnement soit au comptant des terminaux à moins de 400€, nous avons vraiment vocation à démocratiser l’accès aux smartphones.”

Au-delà de la transparence, de la liberté et de la flexibilité affichées, l’opérateur mise avec cette offre sur l’environnement, “c’est une démarche qui est très responsable, nous ne sommes pas dans une logique d’incitation au renouvellement du terminal à l’issue de la période de 24 mois”.

Au rang enfin des possibles évolutions, Xavier Niel  prévoit la mise en place d’une assurance, à souscrire en plus de l’offre : ” je pense que l’on en vendra dans la durée si c’est le souhait des abonnés”. L’opérateur entrevoit aussi de permettre un étalement des mensualités sur 36 mois. Stratégiquement, le choix au lancement d’un paiement sur 24 mois permet une comparaison facile avec les offres subventionnées de la concurrence.

Le bon moment pour une telle offre

À l’heure où Free vend de plus en plus de terminaux 5G, il ne veut surtout pas louper la période de renouvellement de smartphones qui s’annonce. “C’est le bon moment pour lancer cette offre, la 5G va se populariser l’année prochaine. On ne souhaite pas que le marché retomber dans ces histoires de subventionnement avec la cinquième génération de téléphonie mobile.” Initialement, Free Flex devait être lancée il y a six mois en même temps que la 5G, mais la crise sanitaire et la fermeture des boutiques ont bousculé les plans de l’opérateur.

Classés sous les catégories : Non classé

Free lance son offre “Free Flex”, la nouvelle façon de s’offrir son smartphone

Attendu sur le marché du mobile subventionné face à Orange, SFR et Bouygues Telecom, Free prend un autre chemin avec une offre plus claire et transparente : Free Flex. L’accent est mis sur la transparence, la liberté et la flexibilité.

La vraie révolution mobile de Free attendra. “Après avoir lancé la 5G sans surcoût sur le plus grand réseau de France, Free lance une offre innovante pour permettre au plus grand nombre d’accéder aux smartphones du marché au juste prix”, présente ce matin en grande pompe le trublion. Après s’être longtemps battu contre les offres mobiles subventionnées de ses rivaux et avoir remporté une victoire en 2018 devant la Cour de Cassation, Free n’en démord pas, ce sytème s’apparentant à un crédit à la consommation déguisé, est nuisible d’un point de vue écologique et pousse à changer de mobile plus souvent. Il fallait inventer une alternative surfant sur la transparence en distinguant le prix du terminal et le prix du forfait, sans coûts cachés tout en laissant une certaine liberté d’action à l’abonné. C’est ainsi que l’offre Free Flex est née.

Mais en quoi consiste Free Flex ?

C’est très simple, cette solution prend la forme d’une version améliorée de l’offre de location proposée par Free Mobile. Les nouveaux abonnés peuvent ainsi dès aujourd’hui souscrire à un forfait mobile Free à 19,99€/mois ou Série Free sans engagement et choisir un smartphone parmi 50 modèles au choix. “Il leur devient possible d’acquérir un téléphone en étalant son prix sans aucuns frais, grâce à la location avec option d’achat”, annonce l’opérateur. Pas de subventionnement donc, mais un étalement des mensualités sur 24 mois, période durant laquelle l’abonné peut à tout moment acheter son mobile. Au bout des 2 ans, il peut le restituer ou en devenir propriétaire, la liberté est ainsi donnée. Si Xavier Niel a assuré avec brio dans une video teaser hier que cette offre rimait avec transparence, c’est parce qu’avec “Free Flex, les forfaits mobiles Free restent au même prix et les mensualités du forfait sont distinctes de celles du mobile”, a contrario des offres subventionnées de ses rivaux.

[affiliation]seriefree[/affiliation]

Une différence que nourrit très largement Free dans sa communication : “En cas d’achat, on ne paye pas son mobile plus cher que son vrai prix”. L’opérateur permet également à l’abonné de résilier son forfait pour rejoindre un autre opérateur, sans être majoré, et ainsi continuer de payer son smartphone, la distinction est effectivement totale.

Autre point positif, tous les mobiles restitués sont recyclés et seront ensuite proposés en reconditionné dans la boutique de Free Mobile. “L’offre n’incite pas au renouvellement anticipé du terminal car l’abonné bénéficie pour son forfait d’un tarif attractif à prix Free qui est le même avec ou sans téléphone”, précise l’opérateur. Côté smartphones, l’opérateur l’assure, il propose de nombreuses références à des prix plus attractifs que ses concurrents, “avec un effort sur les mobiles populaires”.

 

 

Tous les smartphones proposés dans le cadre de cette nouvelle offre disposent d’un SAV pendant 24 mois. L’opérateur en profite également pour simplifier ses moyens de paiement. L’achat comptant et Free Flex sont désormais privilégiés. Le paiement en 4 fois sans frais et la location sont moins mis en avant mais toujours disponibles. Le 24 fois sans frais n’a plus de raison de subsister. Les nouveaux comme les anciens abonnés même bénéficiant de l’avantage Freebox peuvent ainsi dès aujourd’hui accéder à cette offre en ligne ou en boutique. La révolution mobile annoncée par Xavier Niel il y a trois ans pointe toutefois timidement le bout de son nez. Si l’eSIM pour les anciens clients et la VoLte pour tous sont toujours aux abonnés absents, une évolution dans les offres mobiles de l’opérateur est toujours attendue de pied ferme.

 

 

 

 

Classés sous les catégories : Non classé

C’est officiel, Free lancera sa nouvelle révolution mobile dès demain

Dans un nouveau teaser, Xavier Niel vend la mèche, Free se lancera demain sur le marché du subventionnement du mobile. Sa deuxième révolution est en route.

Près de 9 ans après sa première révolution sur le marché du mobile, Free passe à la seconde. Après une première vidéo énigmatique ce week-end donnant rendez-vous ce 6 juillet pour plus de “transparence”, Xavier Niel passe aux aveux dans un second spot plus explicite. Interrogé dans le cadre d’une enquête tout en grimant Sharon Stone dans Basic Instinct, le fondateur de Free se dit innocent et finit par lâcher : “j’ai juste dit qu’acheter un portable avec son forfait, c’est souvent se faire avoir”. C’est on ne peut plus clair, Free Mobile adressera demain le marché du subventionnement du mobile avec une nouvelle offre aux antipodes de celles proposées par ses rivaux.

En novembre dernier, le fondateur de Free assénait : “ “il faut y mettre fin ou a minima forcer la transparence en distinguant le prix du terminal et le prix du service. Les consommateurs, la balance commerciale et l’environnement en profiteront “. Et d’ajouter :  “il est nécessaire d’éviter aux abonnés de payer un abonnement coûteux alors que leur mobile a été complètement remboursé. Sur le marché de la subvention, Free a gagné d’ailleurs une bataille devant la Cour de cassation après plusieurs années de combat, puis en appel face à SFR. Dans moins de 12 heures, il tentera de révolutionner ce marché.

“On va créer un nouveau modèle dans le mobile à tous les niveaux […] au niveau des terminaux, au niveau des offres, la distribution, plein de trucs…on a fait une révolution en 2012 et on essaye de se réinventer tous les 6 ou 7 ans”, a pour rappel lâché Xavier Niel au micro d’Univers Freebox début décembre 2018, en marge du lancement de la Freebox Delta. D’autres surprises sont peut-être dans ses cartons.

 

 

 

 

Classés sous les catégories : Non classé

Free fait revivre son application officielle d’assistance sur iOS

Après Android, c’est au tour de l’application Free Assistance sous iOS de renaître de ses cendres.

Délaissée voire abandonnée depuis 2015, l’application officielle Free Assistance est remise en selle par l’opérateur sur iOS. Développée pour permet aux abonnés Free d’accéder facilement à l’assistance en ligne Free et en visio pour leur offre Freebox et mobile, celle-ci vient de se refaire une beauté comme sur Android la semaine dernière et s’adapte à la nouvelle identité visuelle de Free (Espace abonné, site etc). Estampillée 2.0, cette nouvelle version intègre un nouveau design et se montre résolument plus ergonomique en simplifiant l’accès aux informations relatives aux Free Mobile et Freebox (mises à jour serveur et player).

Une barre présentant les différentes rubriques fait son apparition sur le bord inférieur de l’écran. Dans la section “réglages”, il est également possible d’activer des notifications sur votre smartphone.

 

 

 

 

Classés sous les catégories : Non classé

Free Mobile met à jour sa carte officielle de couverture 4G et 5G

Le réseau de Free couvre plus de 50% de la population en 5G et 98,5% en 4G. Mais êtes-vous couverts ?  Pour le savoir, Free vient de mettre à jour sa carte officielle.

La carte interactive de Free Mobile se met à jour, enfin pas totalement Les données de couverture 3G/4G/5G viennent d’être actualisées sur le site de Free Mobile, pour indiquer plus précisément la disponibilité des différentes technologies. Ainsi, vous pouvez dorénavant retrouver l’état de la couverture de Free au 1 mai dernier, contre le 13 avril auparavant. On regrettera que l’opérateur n’est pas mis à jour ses données à début juin.

On notera notamment le début de l’intégration de la couverture 5G à Poitiers, ville où l’opérateur a activé ses équipements fin mai. L’opérateur de Xavier Niel accélère la cadence sur la bande 700 MHz, lui permettant de revendiquer aujourd’hui le plus grand réseau 5G de France avec  9 586 sites 5G dont 1 143 sur la bande 3,5 GHz.

Pour rappel, cette carte permet de connaître précisément la couverture 3G et 4G de l’opérateur mais aussi la disponibilité de la 5G près de chez vous. Avec notamment une distinction faite entre les deux fréquences utilisées pour cette nouvelle génération de téléphonie mobile : la 3.5 GHz, bande “coeur” de la 5G permettant des débits plus élevés est indiquée en bleu et la 700 MHz qui elle vise à une meilleure couverture et une pénétration des murs plus importante, en vert foncé. La carte est interactive et permet d’afficher la technologie de votre choix. Vous pouvez également rechercher directement votre adresse grâce à une barre au dessus de la carte.

 

Classés sous les catégories : Non classé

Inarrêtable, Free va dégainer une seconde offre spéciale dès ce soir

Free Mobile revient avec une offre intéressante sur le site Veepee.

Après avoir lancé la semaine dernière et ce jusqu’au 11 juin, une vente privée Freebox Révolution avec TV by Canal à 9,99€/mois pendant 1 an, Free s’apprête à dégainer une nouvelle offre mobile sur le site d’e-commerce Veepee. Dès ce lundi 31 mai à 19h, l’opérateur y proposera son forfait 150 Go à 19,99€/mois avec un smartphone offert, le tout pour un engagement de 24 mois. Il s’agira cette fois d’un iPhone 8 renconditionné.

Classés sous les catégories : Non classé

Free lance son propre serveur dédié pour les tests de débit des abonnés Freebox et Free Mobile

Free dégaine un serveur de test nPerf de 40 Gb/s.

Quand beaucoup de Français font le pont, Free lui s’ouvre des routes directes vers ses abonnés. L’opérateur a lancé hier son propre serveur de tests dédié pour nPerf, l’outil de speedtest idéal pour tester sa connexion 3G,4G,5G et Wi-Fi. C’est donc on ne peut plus direct désormais pour tester ses débits chez Free ou Free Mobile,  puisqu’il n’est plus nécessaire de passer automatiquement par les serveurs des concurrents.

Des abonnés se sont livrés d’ailleurs à quelques tests. Ceux-ci devraient dans certains cas être de meilleure facture que sur d’autres serveurs pouvant parfois brider le débit.

D’autres abonnés par exemple à Bouygues Telecom se sont également joint à la partie.

Classés sous les catégories : Non classé

Free annonce couvrir plus de 50% de la population en 5G

La moitié des foyers français est aujourd’hui couverte par la 5G de Free grâce à la bande 700 MHz.

Le plus grand réseau 5G de France en matière de couverture continue son expansion à un rythme effréné. “Free couvre aujourd’hui plus de 50% de la population”, a révélé le 12 mai Maxime Lombardini, Vice-Président d’Iliad-Free,  sur le plateau de la chaîne d’info BSMART. Si l’opérateur couvrait déjà 40% de la population en décembre dernier lors du lancement de sa 5G, il doit cette performance à son choix stratégique “de déployer des fréquences basses 700 MHz qui permettent d’avoir une couverture très étendue”, rappelle-t-il.

Sur les craintes autour d’un éventuel impact sur la santé de l’utilisation de la bande reine 3,5 Ghz déployée par tous les opérateurs , Maxime Lombardini le répète, « il n’y a aucun risque », le rapport de l’Anses est sans équivoque . Et d’ajouter : « le déploiement de la 5G, on essaie tous de le faire de manière apaisée dans des relations constructives avec les villes, au travers parfois de chartes qui ajoutent quelques mesures qui peuvent être rassurantes quand c’est nécessaire.»

Pour rappel, selon les derniers chiffres de l’ANFR, Free Mobile disposait au 1er mai, toutes fréquences confondues, de 8806 sites 5G opérationnels dans l’hexagone dont plus d’un millier sur la bande 3,5 GHz.

Classés sous les catégories : Non classé